Le passé torturé d’Aussaresses en appel

Pour le militaire, « la torture devenait légitime dans le cas où l’urgence l’imposait ». Le général Paul Aussaresses, 84 ans, comparaît aujourd’hui et demain devant la cour d’appel de Paris. Le 25 janvier 2001, l’ancien chef des services de renseignement

— 

  • Le commentaire doit comporter 2 à 5000 caractères.
  • Le commentaire ne doit pas comporter de liens externes à 20 Minutes.

Consultez la charte et les règles de modération des commentaires

Il n’y a aucun commentaire pour cet article.

Retourner à l’article