Un retraité comparaît aux assises pour tortures sur sa femme

JUSTICE Toutes les plaies de la plaignante sont d'origine traumatique et susceptibles de correspondre à des coups de poing, des coups de nerf de boeuf ou autre objet contondant...

— 

Le procès d'un enseignant retraité, qui comparait pour actes de tortures et de barbarie sur sa femme, a débuté lundi devant la cour d'assises des Bouches-du-Rhône. 
Le procès d'un enseignant retraité, qui comparait pour actes de tortures et de barbarie sur sa femme, a débuté lundi devant la cour d'assises des Bouches-du-Rhône.  — Bertrand Langlois AFP

Retourner à l’article