Des plantes pour soigner ses bêtes, une pratique menacée

— 

Les consommateurs, comme le gouvernement, plaident pour une baisse de l'usage des antibiotiques sur les animaux d'élevage, mais la réglementation dans l'utilisation de méthodes alternatives s'est paradoxalement musclée.
Les consommateurs, comme le gouvernement, plaident pour une baisse de l'usage des antibiotiques sur les animaux d'élevage, mais la réglementation dans l'utilisation de méthodes alternatives s'est paradoxalement musclée. — Philippe Desmazes AFP

Retourner à l’article