Le retour du matricule, une mesure qui passe mal dans la police

— 

Dans moins d'une semaine, les policiers et gendarmes porteront sur leur uniforme un numéro de matricule, une mesure censée améliorer le lien avec la population mais qui passe mal auprès des policiers, leurs syndicats la jugeant "stigmatisante".
Dans moins d'une semaine, les policiers et gendarmes porteront sur leur uniforme un numéro de matricule, une mesure censée améliorer le lien avec la population mais qui passe mal auprès des policiers, leurs syndicats la jugeant "stigmatisante". — J.Groisard Gendarmerie nationale

Retourner à l’article