Des casques bleus accusés d'avoir violé des enfants

— 

Quelque 80% des 7.500 militaires et 2.000 policiers de la Mission de stabilisation de l'Onu en Haïti (Minustah), en soutien de la police haïtienne (quelque 4.000 hommes), avaient été mobilisés dans le pays pour assurer un bon déroulement du scrutin.
Quelque 80% des 7.500 militaires et 2.000 policiers de la Mission de stabilisation de l'Onu en Haïti (Minustah), en soutien de la police haïtienne (quelque 4.000 hommes), avaient été mobilisés dans le pays pour assurer un bon déroulement du scrutin. — Thony Belizaire AFP

Retourner à l’article