Procès Chimirec: le tribunal examine des QPC, décision mardi

— 

Huit mois avec sursis et 20.000 euros d'amende ont été requis lundi par le tribunal correctionnel de Paris contre Jean Fixot, PDG du groupe Chimirec, spécialisé dans le traitement des déchets industriels, pour des fraudes sur l'élimination d'huiles polluées au pyralène.
Huit mois avec sursis et 20.000 euros d'amende ont été requis lundi par le tribunal correctionnel de Paris contre Jean Fixot, PDG du groupe Chimirec, spécialisé dans le traitement des déchets industriels, pour des fraudes sur l'élimination d'huiles polluées au pyralène. — Jean-Francois Monier AFP

Retourner à l’article