Marie-Antoinette ne quitte plus son pirate

— 

Ce film synthétise les thèmes qui sous-tendaient les deux premiers longs métrages de la réalisatrice de 35 ans: la quête adolescente de "Virgin Suicides" et l'inadaptation d'un personnage transporté dans un environnement étranger, voire hostile de "Lost in translation".
Ce film synthétise les thèmes qui sous-tendaient les deux premiers longs métrages de la réalisatrice de 35 ans: la quête adolescente de "Virgin Suicides" et l'inadaptation d'un personnage transporté dans un environnement étranger, voire hostile de "Lost in translation". — Pascal Guyot AFP

Retourner à l’article