Cuba: les boutiques de mode importée prêtes à la résistance

— 

"On ne fermera pas !", assure Naida Martinez dans sa boutique de mode de La Havane, en défi au gouvernement cubain qui a choisi d’interdire la vente des marchandises importées, un des petits métiers qui font florès depuis plusieurs mois à Cuba.
"On ne fermera pas !", assure Naida Martinez dans sa boutique de mode de La Havane, en défi au gouvernement cubain qui a choisi d’interdire la vente des marchandises importées, un des petits métiers qui font florès depuis plusieurs mois à Cuba. — Yamil Lage AFP

Retourner à l’article