Diesel et parfum de fleurs, un cocktail insipide pour les abeilles

— 

Les polluants atmosphériques émis par les moteurs diesel peuvent perturber la capacité des abeilles à butiner en transformant les molécules parfumées dégagées par les fleurs, met en garde une étude publiée jeudi.
Les polluants atmosphériques émis par les moteurs diesel peuvent perturber la capacité des abeilles à butiner en transformant les molécules parfumées dégagées par les fleurs, met en garde une étude publiée jeudi. — Philippe Huguen AFP

Retourner à l’article