Le CPE continue de mobiliser la rue mais nourrit aussi les discussions de nos lecteurs...

©2006 20 minutes

— 

Orgueil et précarité

Cette histoire de CPE est devenue une lutte d'orgueil entre une génération qui a trouvé une raison de se mobiliser dans un environnement aussi morose que l'avenir qu'on leur propose... et un Premier ministre qui aurait peut être été plus inspiré de nouer un dialogue social avant de sortir ce type de contrat. Mais la précarisation est déjà là qu'on le veuille ou non. L'idée du CPE me semble intéressante, mais pour que cela fonctionne, il faut avoir des garanties solides, de formation, d'aide pour retrouver un nouvel emploi, et surtout un soutien des banques qui doivent mettre du leur. Or, il y a fort à craindre que ce ne sera pas le cas avant quelques années.
Sébastien

Ecoute, Ecoute !

Pourquoi Mr de Villepin n'écoute pas les jeunes qui sont tous dans la rue dans toute la France ? Qu'il arrête, ça suffit, c'est l'avenir des jeunes qui est en jeu. Il a perdu la confiance des Français. A lui de jouer.
V.

L'éducation par le blocage

Honnêtement, le mouvement n'a jamais été aussi médiatisé et ample que depuis le blocage. Seul le blocage a poussé certaines personnes à s'informer sur le CPE.
daz971

Contre-proposition au CPE

Peut-être pourrait-on faire des cadeaux fiscaux aux entreprises qui embauchent en CDI, plutôt que de le faire pour celles qui embauchent en contrats précaires (comme avec le CPE) ? Cela me semble plus vertueux. Les efforts doivent autant venir des entreprises (améliorer la situation des salariés) que de la société (renoncer à certaines taxes pour les entreprises qui font ces efforts). Il n'y a pas de raison. Avec les CPE, les efforts ne viennent que de la collectivité...
anticons

Ces pro-CPE qu'on oublie

Pourquoi les médias ne parlent-ils jamais des mouvements pro-CPE, ou des mouvements de jeunes contres les écoles bloquées ? Pourquoi les médias ne donnent-ils la parole qu'aux gens contre le CPE ? Pourquoi les médias ont-ils une vision unilatérale ? Votre rôle n'est-il pas d'informer sur la situation actuelle et non d'influencer la société ?
Quentin Pouzet

20 Minutes : Nous avons donné la parole à plusieurs reprises à des personnes qui se sont prononcées contre le blocage des facs ou pour le CPE. Et nous évoquons précisément la manifestation contre le blocage des facs dans notre édition d'aujourd'hui. Mais nous ne pouvons ignorer l'ampleur du mouvement contre le CPE : plusieurs semaines de mobilisation, des manifestations dans toute la France réunissant des centaines de milliers de personnes...
Comparativement, la manifestation contre le blocage des facs a réuni à peine un millier de personnes à Paris, hier.