A l'assaut du Taureau

©2006 20 minutes

— 

D'abord sentinelle, puis prison, école de voile avant d'être abandonné, le château du Taureau renaît de ses cendres au terme de huit ans de travaux. Bien arrimé sur son îlot de granit, à l'entrée de la baie de Morlaix (Finistère), ce vaisseau de pierre a des faux airs de Fort-Boyard. Témoin de cinq siècles d'histoire, ce « fort à la mer », inaccessible même à marée basse, fut édifié au xvie siècle. On embarque depuis la plage de Carantec ou le port de Plougasnou pour une petite traversée iodée. L'occasion d'admirer la baie, constellée d'îlots et de rochers. Puis c'est l'immersion... historique. Le pont-levis, démonté et reconstruit à l'identique, fonctionne manuellement, comme à l'origine. Des casemates aux terrasses en passant par les coursives, il faut environ une heure pour sillonner les trois niveaux de l'édifice, fidèlement restauré. Une quinzaine de panneaux retrace l'histoire atypique de la forteresse et des animations sonores restituent l'ambiance du xviiie siècle. On découvre la vie de la garnison et des prisonniers, on fait connaissance avec Vauban, le communard Blanqui – dernier prisonnier –, ou la veuve de Vilmorin, qui y recevait dans les années 1930.

Catherine Levesque

Traversée + visite : 10 euros / adulte. Rens. : 02 98 62 29 73, www.chateaudutaureau.com.