Google cède aux gouvernements

WEB Le géant va fournir des données de Street view...

C.P.

— 

Caméra d'une voiture Google Street view, 3 mars 2010
Caméra d'une voiture Google Street view, 3 mars 2010 — AFP PHOTO DANIEL MIHAILESCU

Eric Schmidt, président de Google, a expliqué au Financial Times que Google accèderait aux demandes de quatre pays européens, en fournissant les données malencontreusement collectées pour son application de géolocalisation, Street view (à cause de réseaux sans fil mal sécurisés). L’Allemagne, l’Espagne, la France et l’Italie, qui avaient fait la demande et attendaient une réponse, seront ainsi satisfaites.
 
En mai, le public apprenait que les voitures de Google, qui sillonnent le monde pour en transposer la géographie sur le Web, collectaient des données sur les réseaux Wi-Fi tout en déterminant leur provenance, sans prévenir personne... Google reconnaît ses erreurs. «Si vous êtes honnête à propos de vos erreurs c'est la meilleure défense pour que cela ne se reproduise plus», a souligné Eric Schmidt.
 
Les conclusions d'un audit externe sur cette collecte de données seront par ailleurs publiées, et une enquête est menée sur l’ingénieur considéré comme fautif.