Liverpool, d'Albert Dock aux Beatles

La rédaction - ©2008 20 minutes
— 

Hier citée portuaire en déclin, aujourd'hui capitale européenne de la culture, Liverpool (Grande-Bretagne) poursuit sa mutation, résolument tournée vers l'avenir. Pour vous en convaincre, un petit tour sur les docks s'impose. Inscrits par l'Unesco au Patrimoine mondial de l'humanité en 2004, on les doit à un certain Albert Dock, promoteur du site, qui donna son nom à ce type d'architecture portuaire. On y visite, entre autres, la maison du capitaine du port et l'atelier du tonnelier.

Tout le quartier renaît et pas mal de restos à la mode s'y sont installés. Sans oublier de nombreux musées, comme le Merseyside Maritime Museum. Sa visite donne une idée précise de la puissance maritime de la ville. Les sections consacrées à l'esclavage et aux conditions de vie des émigrants vers le Nouveau Monde sont particulièrement émouvantes tout en étant très pédagogiques.

Pour les fans, impossible de faire l'impasse sur le musée consacré aux Beatles, les enfants terribles de la ville. Il vous entraîne dans une balade musicale depuis l'après-guerre jusqu'aux années 1980. De nombreuses reconstitutions émaillent le parcours redonnant vie à l'atmosphère trépidante de l'époque. Très divertissant mais très cher (12,50 £). Enfin, sachez que les « Liverpudlian », ou encore « Scouse », sont de très bons vivants dont la gaieté, la vivacité et le sens de l'humour devraient vous dérider une fois surmontée la difficulté de compréhension.

Guide du Routard