Dix ans après «Taxi», Marion Cotillard au panthéon hollywoodien

PORTRAIT La Française, Oscar dimanche à Hollywood pour son incarnation d'Edith Piaf dans «La Môme»...

© 2008 AFP

— 

La Française Marion Cotillard, Oscar dimanche à Hollywood pour son incarnation d'Edith Piaf dans "La Môme", a été révélée il y a dix ans dans la comédie d'action "Taxi", point de départ d'une éclectique carrière française et internationale.
La Française Marion Cotillard, Oscar dimanche à Hollywood pour son incarnation d'Edith Piaf dans "La Môme", a été révélée il y a dix ans dans la comédie d'action "Taxi", point de départ d'une éclectique carrière française et internationale. — Stan Honda AFP

La Française Marion Cotillard, Oscar dimanche à Hollywood pour son incarnation d'Edith Piaf dans «La Môme», a été révélée il y a dix ans dans la comédie d'action «Taxi», point de départ d'une éclectique carrière française et internationale.

Née le 30 septembre 1975 à Paris, l'actrice baigne très jeune dans l'univers du théâtre puisque ses parents, Jean-Claude Cotillard et Niseema Theillaud, sont metteurs en scène, comédiens et pédagogues.

Avec Guillaume Canet dans «Jeux d'enfants»

La jeune fille obtient le premier prix d'art dramatique au Conservatoire d'Orléans en 1994, l'année où elle tourne dans son premier long métrage, «Histoire d'un garçon qui voulait qu'on l'embrasse» de Philippe Harel.

Après des apparitions dans «Comment je me suis disputé...» d'Arnaud Desplechin ou «La belle verte» de Coline Serreau en 1996, sa carrière décolle avec «Taxi» de Gérard Pirès (1998). Elle apparaîtra dans le deuxième (2000) et le troisième (2003) des quatre volets de cette série de films à succès produits par Luc Besson.

Entretemps, elle a notamment joué dans «Les jolies choses» (2001), d'après le livre de Virginie Despentes, endossant le double rôle de jumelles et, déjà, de chanteuses (une nomination pour le César du meilleur espoir féminin).

En 2003, elle et Guillaume Canet partagent l'affiche de «Jeux d'enfants», et elle incarne une jeune Française dans son premier film aux Etats-Unis, «Big Fish», de Tim Burton. Parallèlement, son rôle de Tina Lombardi dans «Un long dimanche de fiançailles» de Jean-Pierre Jeunet lui vaudra le César du meilleur second rôle féminin en 2005.

Ecologiste convaincue

Depuis, cette écologiste convaincue est apparue dans une dizaine de films, dont «Cavalcade» (2005) de Steve Suissa, «Ma vie en l'air» (2005) de Rémi Bezançon, «Mary» (2005) de l'Américain Abel Ferrara, «La Boîte noire» (2005) de Richard Berry ou «Une grande année» (2006) de l'Anglais Ridley Scott.

Grâce à sa nouvelle visibilité internationale, celle qui avait déclaré à l'AFP en 2007 être plus attachée aux réalisateurs qu'à Hollywood a décroché un premier rôle dans le prochain film policier de Michael Mann, «Public Enemies» au côté de Johnny Depp et Christian Bale.