En rail pour de nouvelles aventures !

©2006 20 minutes

— 

Aller plus haut ! Il nous emmène sur les pentes de ski l'hiver, sur les sentiers de randonnée l'été. Pour prendre le petit train de l'Artouste, dans les Pyrénées, la gare n'est accessible qu'en télécabine. Sur le trajet, le décor est à couper le souffle. Il n'est pas rare de rencontrer marmottes, isards et rapaces. Du côté du massif de la Rhune, le petit train en bois atteint, lui, une altitude de 905 m. Au fil des rails, il traverse des troupeaux de moutons et chevaux sauvages, avant de parvenir en haut du premier contrefort de la chaîne pyrénéenne. La vue à 360 ° sur toute la côte basque permet de voir jusqu'aux plages des Landes.A toute vapeur ! Coup de sifflet. Craquements du bois, grincements de ferraille, chuintements de locomotive. Les tortillards du XIXe siècle circulent encore ! Restaurés et entretenus par des bénévoles, parfois reconnus Monuments historiques, ils nous embarquent pour de courts voyages. Le chemin de fer de la Vendée nous fait découvrir le Haut Bocage à bord de voitures 1 900 d'origine autrichienne. Celui du Vivarais, taillé dans le roc, nous entraîne entre les vignobles du Rhône et les châtaigneraies d'Ardèche. Quant au train à vapeur de la baie de Somme, il traverse des champs gagnés sur la mer, puis s'engage sur une digue. Les voyageurs ont tout le loisir d'observer les cygnes, les hérons, et, au loin, les voiliers rentrant au port...

Maya Blanc

forfaits 13 à 29 €; www.rhune.com, 0 892 39 14 25 ; www.chemin-fer-baiesomme.asso.fr, 03 22 26 96 96, aller-retour 6 € à 14,50 €, www.vendee-vapeur.fr, 02 51 63 02 01 ; www.ardeche-train.com, 04 75 08 20 30 ; www.lafrancevuedurail.fr