« le potentiel pour terminer très haut »

propos recueillis par jeremy goujon

— 

Jean II Makoun n'avait pas encore choisi un numéro de maillot lors de sa présentation officielle, hier, à la Piverdière.
Jean II Makoun n'avait pas encore choisi un numéro de maillot lors de sa présentation officielle, hier, à la Piverdière. —

Auréolé d'un doublé Coupe-championnat de Grèce avec l'Olympiakos (où Aston Villa l'avait prêté – déjà – la saison passée), Jean II Makoun (29 ans) espère apporter toute son expérience à un groupe qui en manque cruellement.

Comment avez-vous vécu votre 1re séance d'entraînement collective ?
Très bien ! J'ai beaucoup discuté avec le coach, notamment par rapport au dernier match [victoire face à Bastia, 3-2]. Ça m'a permis de découvrir la façon dont les collègues évoluaient. Avec l'enchaînement, je pense qu'on va commencer à prendre des repères, chacun par rapport à l'autre.
Vous sentez-vous apte à jouer dimanche, contre Marseille ?
Je suis déjà en mesure d'être dans le groupe. Le coach, en parlant avec Nico [Nicolas Dyon, le préparateur physique], fera alors le point, mais je reste prêt. Il faut que je revienne à 100 % le plus rapidement possible.
Vous signez votre retour en Ligue 1, après être passé par Lille (2002-2008) et Lyon (2008-2011)…
C'est très important de revenir là où j'ai commencé, et effectué toute ma carrière ou presque. J'ai toujours suivi de près ce championnat qui m'a révélé. J'ai gardé des amis en France, et je revenais à chaque fois que je pouvais pour suivre les matchs.
Où situez-vous Rennes dans la hiérarchie des clubs français ?
On a le potentiel pour terminer haut, très haut même. On va dire que Lille et les autres ont plus d'expérience, et ça peut peut-être nous jouer un sale coup. Mais à nous de faire ce qu'il faut dans les moments-clés des rencontres.
Aurez-vous un rôle particulier auprès de vos jeunes coéquipiers ?
Il s'agira de les aider, de leur parler, pour qu'ils puissent garder confiance, même dans les moments difficiles.

un lion pas tout à fait redevenu indomptable

Ayant participé à la grève des joueurs camerounais, avant un match amical contre l'Algérie (novembre 2011), Makoun ne se dit « pas sélectionnable » en vue de la CAN 2013. Le joueur est en fait dans l'attente d'une lettre de sa fédération, mais il pourrait bien imiter le boycott du buteur Samuel Eto'o.