Jérôme coppel veut entrer dans une autre dimension

jeremy goujon

— 

Coppel apprécie le parcours du Tour.
Coppel apprécie le parcours du Tour. —

C'est ce qui s'appelle mettre tous les atouts de son côté. Au lieu de prendre part aux championnats de France de Saint-Amand-les-Eaux, Jérôme Coppel a préféré « peaufiner sa forme dans les Alpes », le week-end dernier. Car là où il n'avait aucune chance de s'illustrer, en raison d'un parcours trop plat, le Haut-Savoyard sera en revanche l'un des Tricolores à suivre sur le 99e Tour de France, qui s'élancera samedi après-midi de Liège.

Eviter de tomber, cette fois-ci...
Treizième de la Grande Boucle l'an passé (il a gagné une place après le déclassement d'Alberto Contador), le rouleur-grimpeur souhaite faire mieux cette année. Autrement dit, intégrer les dix premiers, avec l'aide de ses partenaires. « Un leader, c'est bien beau, mais s'il n'y a pas d'équipe derrière, ni de conviction et de confiance, c'est difficile d'y parvenir », estime Stéphane Heulot. Le manager du team rennais Saur-Sojasun garde en mémoire les nombreuses chutes de la première semaine de l'édition 2011, ayant trop impliqué son chef de file. Une meilleure protection sera nécessaire, avant les étapes-clé du parcours. Hormis en montagne, Coppel pense tirer son épingle du jeu lors des contre-la-montre (101 km au total). « Le chrono, j'aime bien ça. J'ai un petit avantage sur les purs grimpeurs là-dessus. 100 km, c'est plutôt bien pour moi. Maintenant, un chrono en 2e ou 3e semaine, ce n'est pas la même chose que sur une course d'un jour. Ce sera à bien négocier. » Et ce, dès le prologue de 6,4 km dans le centre-ville liégeois.

no1 à l'europe tour

Forte de 15 succès et 42 podiums depuis janvier (quatre triomphes pour le seul Julien Simon), Saur-Sojasun domine actuellement le classement UCI Europe Tour. En vue également sur des épreuves World Tour, l'escouade rennaise sera 100 % française sur le Tour.