l'invasion des twin twin

Romain gouloumès

— 

Cap sur la scène de Denfert-Rochereau pour les trois Twin Twin.
Cap sur la scène de Denfert-Rochereau pour les trois Twin Twin. —

On les croirait débarqués d'une autre planète, alors que les Twin Twin sont des petits gars de Montreuil et du 77, élevés au grain de la breakdance et du hip-hop local. Là où on n'a pas tout à fait tort, c'est que le trio formé des jumeaux Lorent Idir, François Djemel et du beatboxer Patrick Biyik débarque bien de la planète musique. Par chance, les Twin Twin viennent en paix, avec dans leurs valises beaucoup à offrir : du fluo, des lunettes Jacques Chirac et surtout un max d'éclate.

Ovni capillaire du groupe
En faisant passer un energy drink pour de l'eau du robinet, leur musique mélange rock, électro et pop dans un univers plus chamarré qu'un délire sous LSD. Un style qu'ils ont un temps nommé « street rock », et qu'ils définissent aujourd'hui plus volontiers French Touch. Créatifs hyperactifs, les Twin Twin croquent des tartines de boulot au petit-déjeuner. Inséré sur la Toile en début de semaine, leur dernier clip, « Comme toi », se répand avec autant d'appétit qu'un virus informatique. Quant à leur premier album, il est en transit chez Warner, n'attendant que le feu vert pour déferler de toute sa bonne humeur.
Les fondus de la première heure ne seront pas désorientés : « On a voulu faire quelque chose de plus accessible, laisser plus de place aux instruments, tout en conservant notre originalité », place François Djemel. Plume et ovni capillaire du groupe, Lorent Idir vise le cœur en priorité : « Les thèmes abordés sont assez vastes, mais je pense que les gens se reconnaîtront dans les textes. »
Mais les Twin Twin restent des animaux scéniques avant tout. Et ce n'est pas de passer en premier, sur les planches encore vierges de Denfert-Rochereau, qui refroidira ces joyeux carnavaliers. Pas à une extravagance près, le groupe s'est même amusé à lancer un concours de chorégraphies à l'attention des fans de sa page Facebook. Les vainqueurs, dont un petit garçon de 4 ans, se produiront à leur côté à la fin du set. Des invasions comme celle-là, on en redemande !

autour du lion

Ricard S.A. Live Music met à la disposition du Fair (Fonds d'action et d'initiative rock) et de ses artistes une très belle scène place Denfert-Rochereau. La programmation est du même tonneau, avec quatre groupes aux personnalités bien trempées. La folie Twin Twin,qui se déchaînera sur les coups de 19 h 30, cédera ensuite la place à la pop acidulée des Concrete Knives, suivis de François & The Atlas Mountains et de Carmen Maria Vega.