Il va y avoir du sport

Julien Ropert

— 

C'est la nouvelle salle de gym de Nantes. Au Lieu Unique, mais aussi place Royale, sur le site des Chantiers et sur le toit de l'école d'Architecture, Playground propose une collection improbable et délirante d'installations sportives. Sur la petite trentaine de propositions d'architectes, Patricia Buck, du Lieu Unique, et Rafaël Magrou, commissaire et critique architecture, en ont retenu dix. « Une fois les projets retenus, on a fait une table ronde pour que chacun présente son projet et que les énergies et les moyens soient mis en commun, raconte le second. Ça a été un jeu collectif. »

Fontaine escamotée
Le résultat est, bien entendu, des plus ludiques, du basket virtuel (You always win, du collectif Faro), à la course sur dix mètres (L'épreuve reine, de Métalobil/Lebot), et accessibles à tous les âges, et tous les niveaux de compétence (ou d'incompétence) sportive. Le plus spectaculaire étant bien entendu le Mont Royal (Block), que l'on peut escalader place Royale. « On peut aussi rentrer à l'intérieur, précise Patricia Buck. Et quand on grimpe, on entend le bruit de la fontaine. » Sportif… et poétique.

Pratique

Entrée libre. Jusqu'au 19 août au Lieu Unique, quai Ferdinand-Favre, mais aussi place Royale, à l'école d'architecture, quai François-Mitterrand et dans le parc des Chantiers.