Au FN, on reconnaît manquer d'« ancrage local »

— 

Marine Le Pen, battue de 114 voix.
Marine Le Pen, battue de 114 voix. —

Encore une défaite pour Marine Le Pen à Hénin-Beaumont. La présidente du Front national a été battue de 114 voix dimanche dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais. A Carvin, fief de son adversaire socialiste Philippe Kemel, le soulagement est inversement proportionnel à l'écart entre les deux candidats. Une sympathisante se pend au cou du placide professeur de logistique : « Ça a été limite, hein ! » Dans la salle des fêtes de Carvin, les minutes précédant 20 h voyaient l'avance du socialiste s'étioler, avant que ne tombe le résultat de Hénin-Beaumont. « S'il y a 1 200 voix d'écart à Hénin, on est morts », lâche un membre de l'équipe de campagne.

Le FN déposera un recours
Mais avec 55,1 % des voix, Marine Le Pen ne reprend « que » 1 100 voix à son adversaire. A la soirée du FN, au Colisée de Hénin-Beaumont, Emilie est déçue : « On pensait bien qu'elle allait gagner après son super-score du premier tour (42,4 %). » « Je suis content que le FN ait des élus à l'Assemblée, confie aussi Cédric, un jeune cadre du parti. Mais on aurait préféré que notre chef de file soit élue. Il faut que le parti se concentre sur le maillage du territoire, on manque trop d'ancrage local. » Marine Le Pen estime d'ailleurs que c'est « le redécoupage qui a offert sa victoire à Philippe Kemel en ajoutant des communes de gauche à la circonscription ». Le FN, qui affirme avoir surpris une distribution de tracts illégale samedi, a annoncé qu'il déposerait un recours cette semaine pour obtenir l'annulation de l'élection.
à Hénin-Beaumont, Olivier Aballain