Jack Lang et Nadine Morano parmi les ténors éliminés

Armelle Le Goff

— 

Nadine Morano éliminée à Toul.
Nadine Morano éliminée à Toul. —

Ils vont devoir faire leurs cartons. Ou renonceront à connaître la vie de député. Présentation de quelques personnalités qui ont échoué à se faire élire à l'Assemblée nationale.

MAM perd son fief
Au-delà du cas de Ségolène Royal, battue à La Rochelle, une autre personnalité socialiste a été éliminée dimanche : Jack Lang a été battu sur le fil dans la 2e circonscription des Vosges. Dimanche, l'ancien ministre de la Culture de François Mitterrand a dénoncé une « collusion d'intérêts ». « Le mot d'ordre de Mme Le Pen a joué. C'est un formidable honneur d'être ainsi blacklisté par Marine Le Pen », s'est-il aussi justifié.
L'année 2011 avait été celle de la chute pour MAM. L'année 2012 ne sera pas celle de sa renaissance. Michèle Alliot-Marie, qui avait dû quitter son poste de ministre des Affaires étrangères pour ses liens avec des proches de l'ancien président tunisien Ben Ali, espérait rebondir à l'Assemblée. Raté. L'ancienne ministre a été battue dans la 6e circonscription des Pyrénées-Atlantiques, où elle était pourtant élue sans discontinuer depuis 1986.
Autre sortante sortie, Nadine Morano, ancienne ministre de Nicolas Sarkozy également, est éliminée dans la 5e circonscription de Toul, malgré des appels répétés aux électeurs du Front national. Pour justifier sa défaite, elle a dénoncé une manipulation de l'humoriste Gérald Dahan, qui l'a piégée vendredi avec un canular téléphonique dans lequel elle disait le talent qu'elle reconnaissait à Marine Le Pen.
Ancien ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, candidat dans la 9e circonscription des Hauts-de-Seine, échoue lui aussi à quelques marches du Palais-Bourbon, à la faveur d'une triangulaire qui voit Thierry Solère, candidat divers droite, le devancer. Enfin, parmi les candidats du Rassemblement bleu marine, Louis Aliot et Florian Philippot, notamment, échouent à forcer la porte du Palais-Bourbon.