le changement, c'est maintenant ?

michel dupont

— 

Patrick Le Lay ne sera prochainement plus le président du Stade Rennais. Reste à savoir l'identité de son successeur.
Patrick Le Lay ne sera prochainement plus le président du Stade Rennais. Reste à savoir l'identité de son successeur. —

Patrick Le Lay étant proche de la sortie, le Stade Rennais attend son nouveau président. Ce sera probablement le publicitaire local Jacques Delanoë. Contrairement aux rumeurs, Frédéric de Saint-Sernin, qui avait occupé le poste de 2006 à 2010, ne reprendra pas du service. La piste « politique » a été susurrée avec le nom d'Eric Besson. Proche de racheter le FC Nantes il y a trois ans, l'ancien ministre de Nicolas Sarkozy affirme « être en rapport avec des clubs de Ligue 1 ». Mais une telle nomination ne correspondrait pas au profil régional recherché par les actionnaires.

Jacques Delanoë grand favori
Les Pinault ont un temps pensé à Pierre Dréossi, l'actuel manager général qui dirige le club au quotidien depuis dix ans. Il a eu dans les pattes des présidents fantômes, n'y connaissant rien au football. C'est donc Dréossi himself qui a formé ses supérieurs (Cueff, de Saint-Sernin et Le Lay) aux choses du ballon. Mais on s'oriente plutôt vers la piste locale. Le nom de Jean-Michel Lemétayer (FNSEA) a circulé et, selon nos sources, René Ruello serait prêt « à reprendre du service ». L'ex-président du club a vendu sa société Panavi et dispose d'importantes liquidités. Voilà pourquoi on pense plutôt à lui pour une éventuelle prise de participation dans les années à venir. Selon toute vraisemblance, c'est donc Jacques Delanoë (53 ans) qui sera intronisé. Ce passionné de foot est supporter du SRFC depuis son plus jeune âge. L'ancien patron de la filiale rennaise d'Euro RSCG, l'agence de publicité, est à l'origine de plusieurs campagnes de com du club et de certains slogans, tel que « Soyez foot-noz ». Sa personnalité trancherait avec celles de ses prédécesseurs, car il connaît déjà la ville, le club et ses partenaires, et c'est un proche de François-Henri Pinault. Un CV qui en fait l'ultra-favori pour le poste. And the winner is…

romain danzé tout proche de la prolongation

Alors que la famille Pinault aurait demandé au staff technique de garder le Finistérien, celui-ci devrait rempiler en Bretagne. Avec une revalorisation à la clé, le latéral droit préfèrerait poursuivre à Rennes, quand bien même Saint-Étienne, qui le suit de très près, propose de meilleurs émoluments.