« je veux bien faire le gugusse sur les marches »Daniel Pennac, auteur animé

— 

Albert Dupontel.
Albert Dupontel. —

Albert Dupontel incarne le frère rangé du punk à chien Benoît Poelvoorde dans Le Grand Soir, comédie libertaire du duo Kervern-

Delépine présentée à Un certain regard qui sortira en salle le 6 juin. L'acteur qui s'exprime plus vite que son ombre a parlé à 20 Minutes de ce brûlot réjouissant.

Comment vous êtes-vous retrouvé sur ce film ?
De façon simple et naturelle. Gus Kervern et Benoît Delépine m'estiment. Je le leur rends bien. J'avais joué de petits rôles dans leurs films et ils apprécient les miens. Et puis, devenir le frère de cinéma de Benoît Poelvoorde ne se refuse pas.
Les réalisateurs avaient-ils du mal
à vous contrôler ?
Contrairement à ce que l'on pense, Benoît et moi sommes des gens très sérieux et suivions les directives. On n'obtient pas un tel chaos à l'écran si on ne tient pas fermement son équipe. Le bordel généralisé qui semble régir le tournage est savamment orchestré.
Vous sentez-vous proche de Benoît Poelvoorde ?
Beaucoup de choses nous séparent. Il boit de l'alcool alors que je reste au soda, mais nous sommes sur la même longueur d'onde. C'était magnifique de le voir créer son personnage. C'est un vrai bosseur.
Heureux d'être à Cannes ?
Ce n'est pas vraiment mon truc, mais je veux bien faire le gugusse sur les marches pour ce film. Le romancier Daniel Pennac signe le scénario d'une petite merveille du cinéma d'animation, Ernest et Célestine d'après les albums de Gabrielle Vincent (1928-2000). « Bien avant d'être contacté pour adapter son travail, j'ai correspondu avec elle, mais nous ne nous sommes jamais rencontrés », raconte-il. L'histoire d'amitié entre un ours musicien et une petite souris chasseuse de dents de lait était familière à l'auteur. « Je les lisais à ma fille quand elle était petite. J'étais son Ernest à cause de mes charentaises et je l'appelais ma Célestine. » Daniel Pennac a noirci l'univers des contes pour ce film dirigé par Benjamin Renner, 22 ans. « J'ai

insisté sur la solitude des deux héros avant leur rencontre providentielle, explique-t-il, en apportant un côté un peu dickensien à leurs vies. » Daniel Pennac déclare avoir pris goût au travail d'équipe de l'écriture cinématographique avec ce conte qui sortira le 12 décembre prochain.C. V.

PUNK IS NOT DEAD

Les réalisateurs de Mammuth signent ici leur film le plus maîtrisé avec ce cri de révolte contre une société trop normative. Les Wampas, Brigitte Fontaine et Bouli Lanners font partie des nombreuses têtes connues du Grand Soir.