Négociation du salaire : pas n'importe comment, ni n'importe quand

— 

Avant de se lancer dans la négociation, mieux vaut connaître les niveaux de salaires moyens du poste convoité.
Avant de se lancer dans la négociation, mieux vaut connaître les niveaux de salaires moyens du poste convoité. —

Règle numéro 1 : aborder la question du salaire… en dernier. « On discute de la rémunération une fois qu'employeur et candidat sont tombés d'accord sur le projet de recrutement », insiste Serge Pinatel, coach de l'Ecole européenne d'intelligence économique. « L'objectif, c'est de réussir à trouver un terrain d'entente », ajoute Pierre-Yves Ratel, du cabinet de recrutement Lynks Partner. Au préalable, mieux vaut donc déjà connaître les niveaux de salaires moyens du poste convoité.
Pour cela, rien ne vaut un coup d'œil aux petites annonces similaires et aux nombreuses enquêtes de rémunération disponibles sur Internet. Ces montants moyens doivent ensuite être mis en perspective avec l'expérience et le secteur d'activité. « Par exemple, un commercial dans l'industrie pourra gagner jusqu'à trois fois plus que son homologue dans la grande distribution », analyse Pierre-Yves Ratel.

Discuter le salaire en net mensuel
Pour bien négocier son premier salaire, le jeune diplômé doit être capable de proposer une fourchette ou en tout cas d'avoir en tête un seuil minimum. Et justifier ces prétentions par des arguments strictement professionnels. « Ne pas faire pitié en parlant de son crédit à rembourser ou du fils à élever, mais plutôt de sa capacité à générer du chiffre d'affaires », souligne Max Descamps, DRH dans l'immobilier. Ne pas négliger non plus la question des primes d'objectifs, de l'intéressement aux résultats ou de laparticipation aux bénéfices ainsi que des avantages en nature (voiture, téléphone, aménagement d'horaires, etc.).
Ultime astuce, le jeune diplômé aura tout intérêt à discuter en salaire net mensuel plutôt qu'en rémunération brute annuelle. Comme le montant semble plus petit (puisque retranché des cotisations sociales), la négociation n'en sera que facilitée. G. D.