Jirès Kembo : « Pour moi, ce club est une 2e maison »

— 

Annoncé sur le départ (Lille), Jirès Kembo, meilleur buteur du Stade Rennais en championnat (dix réalisations), réitère son amour pour le club. Mais rien ne dit qu'il prolongera...

Estimez-vous avoir accompli
votre meilleure saison en Ligue 1 ?
Oui, que ce soit au niveau du temps de jeu ou des blessures (sic). Je m'étais fixé des objectifs en début de saison. Dans l'ensemble, je suis très content, même si ça n'a pas été une saison facile. J'ai pris énormément de plaisir avec mes coéquipiers. Maintenant, j'aurais préféré terminer sur une note positive, dans le sens où on est passés au travers en Coupe de France. On avait tous à cœur d'accrocher l'Europa League.
Vous entretenez une relation assez privilégiée avec Frédéric Antonetti. Cela peut-il avoir une influence

sur votre avenir ?
Bien sûr. Le coach a déjà prouvé ce qu'il était capable de faire. Encore cette année, même si on ne s'est pas qualifiés pour l'Europe. Mais Rennes a encore grandi, notamment grâce au coach, à M. Dréossi, au staff médical, à tous ceux qui travaillent dans les bureaux, aussi. C'est en apprenant des erreurs commises cette année que le club va continuer à progresser.
Le coach est-il si impressionnant qu'on le dit, dans ses colères ?
Ça fait trois ans maintenant que je travaille avec lui. C'est quelqu'un d'entier. On vit pratiquement tous les jours ensemble, donc, il y a des moments où on montre plus notre caractère.
Vous avez interpellé Romain Danzé en disant : « Romain, on t'aime ! A Rennes avec nous l'an prochain ! » Vous deux restez donc à Rennes ?
Je vais d'abord partir en vacances (sourire). A propos de Romain, c'est vraiment quelqu'un du club. Lui et moi, on est venus en même temps dans l'effectif. Ce club, c'est notre vie. A titre personnel, je me sens beaucoup breton, parce que j'aime ce club, j'aime cette ville. Pour moi, c'est une 2e maison.
Avez-vous également rendez-vous
avec Pierre Dréossi cette semaine ?
On doit se revoir rapidement, mais ce ne sera peut-être pas avec moi directement.propos recueillis par j. g.

danzé veut rester

Après la rencontre contre Dijon, le latéral droit breton a révélé n'avoir « aucune certitude sur (son) avenir. Je suis sous contrat au Stade Rennais jusqu'en juin 2013. Je suis très bien ici, je veux rester là... si on veut de moi. » Une conclusion lourde de sous-entendus, alors que son coach s'est ému, lundi, des rumeurs de départ concernant le Finistérien. « Vous ne savez pas à quel point cela peut faire mal au vestiaire. Il y a des choses qu'on ne peut pas récupérer, ensuite. Danzé, c'est mon capitaine, je l'adore », s'est ainsi exprimé Antonetti. Sera-ce suffisant pour rassurer un joueur promis au banc, en 2012-2013 ?