Un deuxième tour de piste pour les Art'Scènes

— 

Un an après la première édition du festival, qui avait attiré plus de 4 000 personnes, la devise des Art'Scènes n'a pas changé : « Un élitisme pour tous », résume le comédien Thierry Pillon, initiateur du projet avec son collectif l'Eternel éphémère. Comme l'an passé, ce nouveau rendez-vous culturel se décomposera en deux, avec des concerts et projections d'opéras dans plusieurs lieux nantais, mais surtout des masterclasses publiques, où des artistes lyriques internationaux viendront prendre des leçons de l'immense cantatrice hongroise Sylvia Sass, au Lieu Unique et dans le Passage Sainte-Croix. « Avec ces masterclasses, l'idée est d'attirer des jeunes qui n'auraient jamais ouvert d'eux-mêmes les portes de l'opéra, parce qu'ils le jugeaient inaccessible, résume Thierry Pillon. Ça a fonctionné l'an dernier. Et cette année, j'ai envie d'appuyer encore plus sur le fil ténu entre théâtre et opéra. » Pour cette deuxième édition, plusieurs artistes locaux, comme Aurore Noyel ou le guitariste El Mati, seront de la partie. Comme, évidemment, l'invitée d'honneur, la mezzo espagnole Teresa Berganza.J. R.