Sur la piste d'envol

Julien Ropert

— 

Lorsque les six Von Pariahs ont appris qu'ils avaient remporté le prix de la découverte du Printemps de Bourges, ils étaient déjà de retour dans leurs pénates nantais. Faute de moyens, ils n'avaient pu prolonger leur séjour berruyer. « Quand Karim, de Trempolino, nous a appelés pour nous l'annoncer, je pensais qu'on avait le coup de cœur du jury, pas le prix de la découverte », rigole Théo, le guitariste.

Rendez-vous au Sziget
Une récompense qui va ouvrir des portes au sextet pop-rock vendéen, qui a rapidement décroché quelques dates de prestige comme le Sziget Festival (Hongrie), mais aussi des rendez-vous professionnels comme le MaMA de Paris ou la Berlin Music Week. « C'est l'occasion de faire entrer notre nom dans la tête des professionnels. Le but, c'est de signer avec un tourneur et un label. On aimerait enregistrer rapidement un premier album. Les chansons sont quasiment prêtes, mais c'est cher. » En attendant le dernier single du groupe, « Someone New », est disponible. Toujours aussi mordant et percutant, mais avec un son plus affirmé. « Notre identité s'affine », résume Théo. Une identité sacrément séduisante.

Pratique

Dimanche 27 mai, à 20 h, au Stakhanov, 7 rue de la Bâclerie, à Nantes. 5 €.Nouveau single « Someone new » en écoute sur www.vonpariahs.com et www.soundclound.com.