L'UMP en « mouvements » pour apaiser les tensions

— 

« Unité, unité, unité », tel était, dimanche soir, le mot d'ordre des dirigeants de l'UMP à la Mutualité. Dès la semaine dernière, le secrétaire général de l'UMP Jean-François Copé avait annoncé son intention d'autoriser les différentes sensibilités de l'UMP à s'organiser en « mouvements ». Objectif : lâcher la bride aux différentes sensibilités du parti pour éviter l'implosion. Car dans l'entre-deux-tours, les tensions se sont accrues entre l'aile droite et « gauche » de l'UMP. Dimanche soir, Jean-Marie Bockel, dirigeant de la Gauche moderne, interrogeait carrément : «Est-ce le moment de construire quelque chose au centre ? Je lance un appel. » « Le pire, pour nous tous, serait un retour à une droite divisée comme du temps du RPR et de l'UDF », a pourtant averti Jean-François Copé.A.S