Les belles lettres d'humourde Noémie de Lattre

— 

En amour, c'est quand on ne cherche pas qu'on trouve, dit l'adage. En humour aussi. Du moins pour Noémie de Lattre. Un théâtre lui commande un seule en scène. Elle arrive avec une pièce classique alors que le show commence quinze jours plus tard… « Le plus simple, c'était d'y mettre ce que je connais le mieux : de moi, en toute humilité », s'amuse Noémie, qui manie la fausse prétention comme personne. Il est donc question de sa vie de femme et d'actrice. Avec autodérision, elle se moque de son hystérie, de sa mauvaise foi et de ses paradoxes : elle voudrait être mince et avoir une peau de pêche, mais cumule les cuites et pète un plomb quand elle ne peut pas fumer. « J'ai une particule, un accent un peu bourge, jusqu'à peu, j'étais blonde, bref j'ai tout pour être une grosse connasse. Ma seule solution depuis toujours : casser mon image ! », explique cette héritière de Valérie Lemercier, petite chérie de Palmade avec qui elle a beaucoup joué et qui, pour ce spectacle, a validé tous ses textes. Valeur sûre.S.G.