Le GF38 à 90 minutes du CFA

Manuel Pavard

— 

Le GF38 a rendez-vous avec son destin à Aubagne. Dans le viseur des Grenoblois depuis de longues semaines, l'accession en CFA pourrait ainsi devenir réalité ce dimanche. Les données sont simples : une victoire enverrait les Isérois à l'étage supérieur, tandis qu'un match nul pourrait suffire en cas de nul ou de défaite de Toulon.

Sans Yahia-Bey ni Zoubir
Attention toutefois, Aubagne ne se présentera pas en victime expiatoire. Les Provençaux, 3es, sont toujours mathématiquement en course pour la montée et réalisent une fin de saison en boulet de canon, « avec une série de quinze matchs sans défaite », rappelle Olivier Saragaglia. « Ils ont un gros potentiel offensif mais prennent pas mal de buts. On devra sortir le même match qu'à Saint-Priest : être solide et profiter de la moindre situation. » A l'aller, Aubagne avait d'ailleurs ramené un nul 0-0 du Stade des Alpes. « Ce sont les seuls, avec Chambéry, à avoir pris un point chez nous », souligne le coach grenoblois. Pour ce rendez-vous capital, le GF38 récupère Bengriba mais perd Yahia-Bey, suspendu, et Zoubir, victime d'un écrasement de l'orteil. Lebbihi n'est, lui, « pas sûr de jouer. Ça dépendra de la séance de demain. S'il est apte, il sera sur le banc. On ne prendra aucun risque. »

Le classement

A cinq journées de la fin, le GF38, 2e à 3 points de Fréjus (qui ne peut pas monter), possède 13 points d'avance sur Aubagne, 14 sur Toulon et 15 sur Evian.