Les contours de l'effectif se dessinent

Manuel Pavard

— 

Le club a officialisé la prolongation de contrat de l'attaquant canadien François Ouimet.
Le club a officialisé la prolongation de contrat de l'attaquant canadien François Ouimet. —

Ça bouge chez les Brûleurs de Loups. Le club prépare activement la saison prochaine avec déjà plusieurs départs, arrivées et prolongations officialisés. Jean-François Dufour a évoqué certains de ces dossiers chauds, vendredi dernier, en conférence de presse.

Luc Tardif Junior. L'attaquant franco-canadien, passé par Villard-de-Lans, Morzine, Rouen et les Florida Everblades, est la première recrue des BDL. " On recherchait des joueurs offensifs qui apportent de l'impact et on a trouvé l'un des meilleurs. Sur le marché français, il n'y en a pas cinq comme lui. C'est un gros gabarit, bon patineur, à l'aise devant la cage. "
Alexandre Rouleau. Le départ à Vasteras (Suède) de l'emblématique n° 32 laisse un vide en défense. " Tout le monde est remplaçable mais pour Alex, ça va être dur. Même si je comptais sur lui, on n'empêche jamais un joueur de partir dans un championnat plus compétitif. "
Les gardiens. Ronan Quemener quitte déjà Grenoble, un an après son arrivée. " Il n'a pas eu une saison facile mais c'est un gardien très bon techniquement. J'espère qu'il pourra relancer sa carrière à Briançon. " Sébastien Raibon devrait être numéro 1 et Antoine Bonvallot, goal des U22, numéro 2.
Ils prolongent. On l'a appris hier, François Ouimet continue, rejoignant ainsi Amar, Baylacq, Dusseau, Dufresnes, Arrossamena, Bedin et Desrosiers.
Ils partent. Mitja Sivic a signé à Briançon, " un changement d'air qui peut lui faire du bien. " Avenel part à Brest, Colotti et Elie Raibon à Epinal.

L'attaque, priorité du recrutement

Jeff Dufour a fait du secteur offensif son principal chantier de recrutement : « En finale, on a beaucoup souffert en zone adverse. On a besoin de joueurs qui gardent le palet en zone offensive. L'objectif, c'est de construire avec de jeunes joueurs, plutôt locaux ou français. On ne veut pas de vedettes qui se battent pour leurs statistiques.»