Cérémonie de parrainage d'enfants sans-papiers au Sénat

— 

Une cérémonie de parrainage d'enfants sans-papiers menacés d'expulsion à partir du 30 juin s'est déroulée vendredi au Sénat, à l'initiative du Réseau éducation sans frontières (RESF) et avec la participation d'une dizaine de parlementaires de gauche.

Une "charte du parrain", par laquelle celui-ci s'engage à "se sentir concerné par le risque de reconduite à la frontière d'un jeune" et à "apporter aide et protection à ce jeune", a été distribuée aux participants, en présence de familles africaines et asiatiques, accompagnées de très jeunes enfants.

Cette cérémonie avait le soutien des députés et sénateurs PS Jack Lang, Julien Dray, David Assouline et Bariza Khiari, PCF Jack Ralite, Nicole Borvo, Hélène Luc, Jean-François Voguet et Roland Muzeau, et Verts Martine Billard, Dominique Voynet, Alima Boumediene-Thiery, Jean Desessard et Marie-Christine Blandin.

Pour les organisateurs, il s'agissait de faire en sorte que la période qui s'ouvre avec les vacances scolaires, et qui marque la fin du sursis accordé par le ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy aux enfants sans-papiers scolarisés en France, ne soit pas "celle de la chasse à l'enfant".

Grâce à ces opérations de "parrainage républicain", les enfants et les parents sans-papiers menacés d'expulsion seront placés "sous la protection de simples citoyens ou d'élus français qui les accompagneront dans les démarches nécessaires pour qu'ils obtiennent le droit de vivre sereinement et légalement en France", a souligné RESF.