Le SRR se tourne déjà vers l'avenir

— 

La déception était grande dans le camp rennais, après la lourde défaite subie face à Caen (3-25). Privées une deuxième fois de demi-finale du Top 10 (après 2008), les Bretonnes, vice-championnes de France, avaient pourtant les armes pour mieux faire. « Le plus amer, c'est qu'on ne peut même pas se battre jusqu'au bout », peste le manager Philippe Morant, en référence aux deux journées restantes, mais qui ne changeront rien à l'affaire. Si de « multiples paramètres » peuvent expliquer la défaillance du Stade Rennais, la blessure dès le mois d'août 2011 de Lucie Canal, « (notre) capitaine et fer de lance », était annonciatrice d'un exercice compliqué. La fin de celui-ci doit cependant permettre de rebondir en vue de 2013. « Ce ne sera pas facile à Saint-Orens, dimanche prochain, mais on va essayer de se faire plaisir en scorant. »j. g.