« Je ne pensais pas m'intégrer aussi vite »

recueilli par Manuel Pavard

— 

Clément Darbo n'a pas manqué son retour, en inscrivant 4 pénalités et 1 transformation.
Clément Darbo n'a pas manqué son retour, en inscrivant 4 pénalités et 1 transformation. —

Blessé à l'épaule le 19 février à Périgueux, Clément Darbo a repris la compétition samedi à Bourgoin. Arrivé de Pau l'été dernier, le demi d'ouverture, devenu une pièce maîtresse du FCG, a gardé ses bonnes habitudes en enquillant les pénalités. Il se confie avant le sprint final.
Comment s'est passé

ce grand retour ?
Physiquement, c'était dur, après deux mois sans jouer. Mon épaule a bien tenu, même si je n'ai pas subi trop de plaquages. En tout cas, j'ai pris énormément de plaisir à retrouver le terrain. Je ne suis pas encore à 100 % : mes pénalités, à part une à plus de 40 mètres, étaient assez faciles, mais je suis content de les avoir mises.
Vous espérer fêter

la montée ce week-end ?
On a envie de valider la montée dès samedi mais ce sera compliqué de prendre 5 points face à La Rochelle. On va d'abord viser les 4 points et attendre le résultat de Dax à Carcassonne.
Comment jugez-vous la concurrence à votre poste ?
Depuis le début de saison, j'alternais avec Jonathan Pelissié. Avec l'arrivée de Valentin Courrent, il y en a forcément un qui reste sur le carreau à chaque fois. Mais la concurrence permet de progresser et il en faut dans une équipe de ce niveau.
Pensiez-vous vous intégrer aussi rapidement ?
Non, quand j'ai signé, je ne m'attendais pas à devenir le buteur du FCG aussi vite. Et puis, Blair Stewart a connu quelques difficultés dans le jeu au pied et j'ai su saisir ma chance.

Coetzee et Ninard à Grenoble

Le FCG n'est pas encore officiellement en Top 14, mais prépare déjà activement la saison prochaine. Le club vient en effet de s'attacher les services du trois-quarts centre sud-africain de Perpignan Rudi Coetzee et de l'ailier de La Rochelle Florian Ninard. Les deux joueurs se sont engagés pour respectivement trois et deux saisons.