Laurent croit en un succès durable

— 

Pierre Laurent (PCF), mardi.
Pierre Laurent (PCF), mardi. —

« Je ne sais pas où s'arrêtera le Front de gauche », a déclaré hier Pierre Laurent, président du conseil national de campagne du mouvement, invité de « Mardi politique » sur RFI, en partenariat avec 20 Minutes et Le Point. Boosté par les intentions de vote qu'ont promet à la coalition du Parti de gauche et du Parti communiste au premier tour, Pierre Laurent a estimé que le Front de gauche avait « écarté le risque d'un 21 avril » en décrédibilisant le programme du FN et qu'il était « une garantie de victoire pour la gauche ». Imaginant l'après-second tour, il a indiqué que les membres du Front de gauche n'iraient pas « dans un gouvernement pour faire de l'austérité de gauche » et qu'il n'y avait pas pour l'heure de « négociations législatives avec le PS ». Tout en assurant que « cette force » continuerait à « compter ».Delphine bancaud