L'heure de vérité pour l'Avenir en N1

— 

Les protégées de Cyril Germain n'ont cette fois plus le choix. Si elles veulent renouveler leur bail en Nationale 1, elles devront battre La Couronne, samedi soir (20 h), à Colette-Besson. Avec un point d'avance sur le premier relégable, à deux journées de la fin, l'équation est simple pour les Rennaises. « Il nous faudra gagner pour les mettre à deux matchs, ce qui les condamnerait automatiquement à la descente », annonce ainsi leur mentor. Echaudé par le surprenant succès charentais à Poitiers (3e), il y a trois semaines (71-73), le clan breton se méfie d'une équipe « imprévisible, généreuse et (qui) jouera sa saison sur ce match ». Toujours privé de quatre joueuses majeures, toutes blessées (Pijevac, Sabin, Gaubert et Koweeth), Germain a convoqué sept éléments âgés de 21 ans ou moins (!) dans son roster. Chapeautées par les expérimentées Assilamehou et Evtoukhovitch, les jeunes auront pour consigne d'afficher « confiance et détermination », histoire de s'offrir un ultime round « sans pression à la maison [face à Poitiers, le 7 avril] ».j. g.