Les Brûleurs dos au mur

Manuel Pavard

— 

Anthony Aquino, décisif en demie, devra trouver le chemin des filets ce soir.
Anthony Aquino, décisif en demie, devra trouver le chemin des filets ce soir. —

Passés tout près de la victoire mardi (3-4 après prolongation), les Brûleurs de Loups ont sombré, mercredi, à Rouen (2-8), dans le 2e match de la finale. Une défaite concédée dans des conditions rocambolesques. Le coup d'envoi a en effet été retardé d'1 h 45 en raison d'un mouvement de grève du personnel de la patinoire et de problèmes techniques avec la surfaceuse. Malgré tout, Jean-François Dufour « ne veut pas se servir de ça comme excuse. La situation était la même pour les deux équipes. On a bien joué les deux premières minutes puis on a commis quelques erreurs de concentration. En face, Rouen a été opportuniste avec 6 buts en 8 ou 9 lancers dans le 1er tiers. »

Un groupe qui a du caractère
Les BDL doivent donc s'imposer sur leur glace ce soir, à 21 h, pour continuer à rêver. « On devra trouver une façon d'avoir un meilleur échec avant et rester le plus longtemps possible dans leur zone, estime le coach grenoblois. On lance beaucoup, mais trop de l'extérieur. A nous d'être plus efficaces devant et de contrer leurs deux premiers blocs. » Privé de Baptiste Amar, « une lourde perte en défense », Jeff Dufour « compte sur le caractère de son groupe. On l'a déjà montré pendant la saison et en play-offs. On est capable de remonter. »

Amar, la tuile

Victime d'une fracture de la main droite lors du match 1, Baptiste Amar manquera le reste de la finale et sera sans doute forfait pour les Mondiaux, en mai.