L'UMP cherche à lier l'affaire DSK à François Hollande

— 

La mise en examen de Dominique Strauss-Kahn pour proxénétisme dans l'affaire du Carlton de Lille, lundi, est du pain bénit pour les adversaires de François Hollande. Depuis mardi, certains responsables UMP multiplient les communiqués liant cette affaire au candidat socialiste. Quand Sébastien Huyghe, député du Nord, estime que François Hollande « ne pouvait pourtant pas ignorer la situation [de DSK], lui qui avait été alerté dès 2003 », la porte-parole du candidat UMP, Nathalie Kosciusko-Morizet, réclame des explications sur des liens supposés entre Jean-Jacques Urvoas, le « Monsieur Sécurité » du PS, et l'un des policiers impliqués dans l'affaire du Carlton.
L'UMP semble vouloir allumer un contre-feu à l'affaire Bettencourt où Patrice de Maistre – l'ex-gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt –, a été placé en détention provisoire vendredi dernier. Le juge d'instruction a évoqué deux retraits de 400 000 € chacun sur la fortune Bettencourt au premier semestre de 2007. L'argent, selon le juge, pourrait avoir financé frauduleusement la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007.Anne-Laëtitia Béraud