onde de choc sur l'assurance maladie

Christophe castieau

— 

Le personnel a observé hier une minute de silence.
Le personnel a observé hier une minute de silence. —

L'émotion était lourde, hier, devant les rideaux baissés de l'antenne montpelliéraine de la Caisse primaire d'assurance-maladie (CPAM) de l'Hérault. A moins d'une centaine de kilomètres, de là, une marche blanche précédait les obsèques de Thierry Hainaut, chargé de mission auprès de la direction de la CPAM de Béziers. Cet homme de 52 ans s'est suicidé, mercredi dernier, sur son lieu de travail, laissant un e-mail derrière lui. « J'ai été tué professionnellement, détruit psychologiquement », a notamment écrit ce père de famille.

« Plus de pressions »
« On est dans le brouillard », confit, à Montpellier, Sylvain Philippe - trésorier du CE (CGT) - les yeux rougis après une minute de silence respectée par les 200 à 300 personnes venues se recueillir. « Ce drame a choqué tout le personnel de l'institution », explique Jean-Pierre Roux, directeur adjoint du CE ne pouvant retenir ses larmes. On va attendre la suite des différentes enquêtes en cours pour s'exprimer sur le fond ». Dans la foule, certains n'hésitaient pourtant pas à pointer la fusion des caisses de Montpellier et de Béziers réalisée en janvier 2010. « Elle a été faite à marche forcée et la pression s'est reportée sur l'ensemble des salariés qui n'ont que momentanément été renforcés par des CDD », selon Sylvain, déplorant depuis une réduction des effectifs mais pas des dossiers. Valérie, de la Crafat (ex-Cram) est venue « pour dire qu'à l'intérieur il existe de plus en plus de pressions - de rentabilité dans certains services - exercées par certains cadres. »

La direction silencieuse

Sollicité hier, Claude Imbert, le directeur de la CPAM de l'Hérault n'a pas souhaité s'exprimer mais était présent aux obsèques de Thierry Hainaut parmi une délégation représentant la direction. En signe de deuil, les accueils de la Caisse primaire d'assurance maladie de l'Hérault étaient fermés hier. Réouverture jeudi 8 mars.