construire 30 % de logements en plus

Gaëtane deljurie

— 

Nicolas Sarkozy veut doper la construction de logements.
Nicolas Sarkozy veut doper la construction de logements. —

La nouvelle est tombée fin janvier. Nicolas Sarkozy souhaite augmenter les possibilités de construction de logements de 30 %. Concrètement, là où avant on ne pouvait construire que 100 logements, on pourra désormais en prévoir 130 sur les trois ans à venir.

« Sans effet »
Alors qu'il manque de logements en France, la proposition est séduisante. En théorie. « En pratique, la proposition de Nicolas Sarkozy sera sans effet », lance Guy Nafilyan, président-directeur général de Kaufman & Broad. « Aujourd'hui, on ne peut pas construire le nombre de mètres carrés autorisés par les plans locaux d'urbanisme. C'est oublier que les maires délivrent les permis de construire. La plupart sont prudents sur la question. Pourquoi changeraient-ils d'avis aujourd'hui ? » Même avis du côté de la Fédération des promoteurs immobiliers : « l'augmentation du coefficient d'occupation des sols de 30 % ne répondra pas aux besoins que les candidats à la présidentielle estiment à 500 000 logements par an. Il est illusoire de penser qu'avec moins de moyens, il serait possible de construire 25 % de plus ».
Pour Philippe Jossé, directeur général du logement France chez Bouygues Immobilier, Nicolas Sarkozy a déjà le mérite de poser la question. « Les politiques s'accordent à dire qu'il faut construire plus. Augmenter les possibilités de construction est une idée intéressante mais suppose de nombreuses conditions. Que les municipalités partagent cet avis et que les réponses données à l'instruction du permis de construire soient satisfaisantes. » Pour lui, la seule vraie réponse est d'élargir l'offre foncière en proposant de nouveaux terrains.

Utiliser les terrains publics
C'est justement ce que propose la deuxième partie du projet. « Grâce aux cessions de foncier public organisé depuis 2007, nous avons construit 42 000 logements sur d'anciens terrains publics. Nous atteindrons les 55 000 à la fin 2012, soulignait le gouvernement. De nouvelles mesures permettront d'augmenter le foncier public d'ici à 2016, avec la mise en chantier de 100 000 logements, en Ile-de-France et la Province. »