La montée en puissance du Marathon Vert

— 

Oublié, le désistement de dernière minute d'Haile Gebreselassie. Le 26 juin 2011, le légendaire Éthiopien devait honorer de sa présence la première édition du Marathon Vert, imaginé (entre autres) par Daniel Jeulin. « On ne va pas revenir là-dessus », a insisté le président de l'association, hier matin, lors de la présentation de la 2e cuvée. Les organisateurs ont déjà l'esprit tourné au 4 novembre, où 2 000 inscrits (1 500 l'an passé) sont espérés. « 85 % des coureurs voulaient changer de date et de parcours [sous une chaleur accablante, la fin du tracé, jugée difficile, avait été critiquée]. On a donc supprimé la portion inhérente à Betton, pour mieux se concentrer sur Rennes. » Le tout sous l'œil bienveillant de René Auguin, agent n°1 des athlètes dans l'Hexagone (il s'occupe notamment de Christophe Lemaitre). « Il sera chargé du plateau élites. On voudrait que les meilleurs finissent en 2 h 09. » Ce serait légitimer la candidature déposée pour accueillir le championnat de France 2013.j. g.