« le grand club ne se fera pas tout seul  »

recueilli par Nicolas Guyonnet

— 

M. Altrad est actionnaire principal du MHR depuis mai  2011.
M. Altrad est actionnaire principal du MHR depuis mai 2011. —

Après la phase de la stabilisation du club sur le plan organisationnel et financier, le président du MHR, Mohed Altrad, travaille sur le recrutement. Son objectif, faire de Montpellier un des trois meilleurs clubs de France.

Vous êtes à la tête

du club depuis dix mois.

Le MHR grandit-il bien ?
J'ai pris un engagement et je vais le tenir. Je veux installer le club en haut du tableau. Dans deux saisons, on doit être dans les trois premiers. Il me reste deux ans et j'ai déjà mis les six millions d'euros de mes économies personnelles que j'avais promis pour les trois ans de ma présidence.
Tout se déroule-t-il

selon vos prévisions ?
Je ne m'attendais pas à ce que ce soit aussi compliqué. Mon action est contrariée par la mairie qui ne joue pas son rôle. Or, c'est la collectivité qui bénéficie le plus des retombées du club.

Dans ce cas, aurez-vous du mal à tenir votre objectif ?
Il ne peut pas y avoir de grand club sans une volonté politique. On n'aura pas une action parfaite et on n'aura pas de grand club si tout le monde ne tire pas dans le même sens.

Que se passe-t-il

avec cette institution ?
Il y a eu des engagements, mais aucun acte ne suit. Je n'attaque personne, mais si tout le monde n'est pas loyal, ce ne sera pas possible.
Quel est le problème ?
Il est financier et logistique. On n'a pas trouvé de bonne volonté chez madame le Maire. Je le regrette. Le grand club ne se fera pas tout seul.

Vous allez abandonner ?
Non, je vais y arriver, mais je ne veux pas être l'idiot de l'histoire. Je veux que tout le monde joue son rôle. La mairie peut dire qu'elle ne fait rien, mais il ne faut pas qu'elle vienne voir les matchs et qu'elle se montre au moment précis, quand on est en finale, pour profiter de nous.

Comment faire du MHR

un grand club ?
On va se séparer de huit joueurs pour en recruter quatre de meilleure qualité, mais pas des stars. C'est au MHR qu'ils deviendront des stars.