les rouge et noir n'ont déjà plus le droit à l'erreur

jeremy goujon

— 

Relégué en sixième position après sa défaite contre l'OM, le SRFC « n'est pas à sa place », selon Julien Féret. Le meneur de jeu rennais, certes conscient du « manque d'expérience » de son équipe, estime toutefois que celle-ci a « montré beaucoup de qualités » depuis l'entame du championnat. A l'amorce d'une semaine importante (Evian suivra mardi en Coupe de France, avant la réception de Sochaux en Ligue 1), il n'est plus question de lâcher des points en cours de route. Un nouveau revers est ainsi « pratiquement interdit » en Lorraine, si Rennes ne veut pas se laisser décrocher pour de bon par les clubs de tête.

Faire fi de la température polaire
Pour la première fois de retour à Marcel-Picot, où il a sévi durant trois saisons (2008-2011), Féret entend donc jouer un vilain tour à ses anciens partenaires. « Je ne sais pas comment je vais être accueilli, mais je vais là-bas pour gagner. Non pas pour faire perdre Nancy qui, fidèle à sa réputation, ne va rien lâcher pendant les 90 minutes, mais pour l'intérêt du Stade Rennais. » Faciles vainqueurs des hommes de Jean Fernandez en Coupe, début janvier (3-0), les Rouge et Noir devront réaliser « les mêmes choses » pour mettre en difficulté l'arrière-garde nancéienne. Et ce, en dépit des actuelles conditions météorologiques. Quoique… « Le grand froid ne change pas grand-chose sur un terrain synthétique. Là où ça se complique, c'est avec la pluie. Le ballon fuse alors davantage. » Aux joueurs de Frédéric Antonetti d'éviter la glissade.

can : boye en quart

Contrairement à ses malheureux coéquipiers (Mangane, Pitroipa, Hadji), rapidement éliminés avec leur sélection respective, John Boye participera aux quarts de finale de la CAN avec le Ghana, dimanche. Idem pour le Mali de l'ultime appelé, Cheick Diarra.