La scientologie parisienne condamnée

— 

La cour d'appel de Paris a condamné hier deux structures parisiennes de la scientologie à 600 000 € d'amende pour « escroquerie en bande organisée », confirmant le jugement rendu en première instance. Une décision historique, selon la partie civile, puisque c'est la première fois en France, au terme de treize années de procédure, que la justice condamne les activités de la scientologie en soi, indépendamment des personnes physiques. Le principal responsable français de ce groupement américain, Alain Rosenberg, a de son côté été condamné à deux ans de prison avec sursis et 30 000 € d'amende. « C'est une très bonne nouvelle pour ceux qui luttent contre les sectes et une défaite sévère pour l'Eglise de scientologie », s'est félicité Me Olivier Morice, l'avocat des cinq plaignants qui disent avoir été dépouillés entre 1997 et 1999. L'Eglise, qui avait boycotté les dernières audiences du procès en novembre dernier parlant de « tribunal d'Inquisition », a annoncé un pourvoi en cassation.