Sérénité sur tous les fronts

Nicolas Guyonnet

— 

L'entraîneur Patrice Canayer.
L'entraîneur Patrice Canayer. —

Le championnat d'Europe et la Coupe d'Afrique sont terminés. Tous les internationaux montpelliérains ont retrouvé l'entraînement à René-Bougnol depuis lundi. La seconde partie de saison peut débuter pour le Montpellier Handball. Après les quatre matchs amicaux du mois de janvier avec les non-internationaux, c'est le championnat qui reprend, contre Paris à 20 h au Palais des sports.

Invaincus en phase aller
Les dirigeants entament cette deuxième partie de saison, « avec confiance ». Dans le même état d'esprit qu'ils ont terminé l'année, par une victoire historique à Chambéry, « la première de l'histoire du club », se félicite le président Rémy Lévy.
Vainqueurs de tous leurs matchs de la phase aller, les joueurs de Patrice Canayer visent un quatorzième titre de champion de France, le cinquième d'affilée, « avec sérénité. On s'est mis dans les conditions pour gagner ce titre. On a les moyens pour terminer devant. Comme en Coupe de France, tous les voyants sont au vert. » Une domination du handball français qui satisfait forcément l'entraîneur, méfiant toutefois : « Avant de penser au titre, il faut se concentrer sur notre qualité de jeu. Il faut être attentif et ne pas se laisser aller en croyant que l'on peut se permettre des écarts. »
Le Montpellier handball se présente donc en sérieux candidat pour le titre de champion et pour gagner la Coupe de France, « mais aussi pour bien figurer en Ligue des champions. C'est un objectif important », insiste Patrice Canayer. Le président Lévy ajoute : « Tout est possible dans cette compétition. On a notre mot à dire contre n'importe qui à partir des matchs à élimination directe. Compte tenu de notre dynamique, on envisage cette échéance sereinement. Je n'ai pas de doutes sur la capacité à aller au bout. » Au bout, ce sont les demi-finales, voire la finale.

absent

Michaël Guigou sera encore absent du groupe ce soir. « Il ne reviendra que quand il sera apte pour le haut niveau », prévient son entraîneur Patrice Canayer, agacé par la blessure de son joueur alors qu'il était à peine de retour de soins.