GRenoble marque le pas et perd son fauteuil de leader

Manuel Pavard

— 

Et ce qui devait arriver arriva. Après avoir plané sur le championnat durant la majeure partie de la phase aller, le GF38 s'est fait déposséder d'une 1re place qu'on lui croyait promise jusqu'à la fin de saison. La faute à un quatrième 0-0 consécutif concédé par Grenoble, samedi, au Stade des Alpes, face à Chambéry. Vainqueur dans le même temps sur la pelouse de l'Etoile Filante Bastiaise (3-0), Fréjus Saint-Raphaël s'est donc emparé du fauteuil de leader, un point devant les Isérois.

Maubleu arrête un penalty
Olivier Saragaglia attendait beaucoup de ce derby rhônalpin, censé relancer une machine quelque peu grippée. Malheureusement, le coach grenoblois, qui espérait compter sur un groupe au complet, a dû de nouveau composer avec des défections. Contrairement à Lahaye, titulaire sur le flanc droit de la défense, Belladon n'était ainsi toujours pas qualifié, tandis que Chergui, touché à la cheville, prenait place sur le banc. Le GF38 monopolisait le cuir en début de match, sans toutefois inquiéter le portier savoyard. Et après 25 minutes de domination grenobloise stérile, c'est même Chambéry qui se créait la 1re grosse occasion avec un penalty sifflé en sa faveur. Heureusement, Maubleu sortait le grand jeu en sortant la frappe de Christmant. La 2e mi-temps était du même acabit avec des attaquants isérois peu en verve et une dernière situation chaude pour les Savoyards (81e). Encore muet offensivement, le GF38 ne méritait pas de gagner. Il n'y a pas le feu au lac mais il faudra cravacher jusqu'au bout.

Rien d'alarmant

Malgré la perte de la 1re place, le GF38 reste dans une position confortable, avec neuf points d'avance sur le 3e, son véritable adversaire. Fréjus ne peut en effet pas monter, une réserve ne pouvant évoluer en CFA si le club n'a pas de centre de formation.