Le come-back des Brûleurs

Manuel Pavard

— 

renoble, cette saison, c'est un peu Dr Jekyll et Mr Hyde. Après une première partie de championnat manquée, les Brûleurs de Loups sont en effet inarrêtables depuis le début d'année. Leur bilan chiffré se passe de commentaires : cinq victoires sur les six derniers matchs pour un seul accroc, mardi dernier, à Dijon. Après Briançon il y a deux semaines, les Isérois ont même accroché samedi à leur tableau de chasse le scalp d'un autre « gros ».

Réalisme et retour des blessés
Champion de France en titre et solide leader de la Ligue Magnus, Rouen se présentait à Pôle Sud auréolé de sa victoire en Continental Cup. Cela n'a pourtant pas empêché les hommes de Jean-François Dufour de terrasser les Dragons, devant 3 500 spectateurs aux anges, grâce à une qualité souvent absente cette saison : le réalisme offensif. Dominés d'entrée, les Brûleurs de Loups ont ainsi frappé trois fois dans le 1er tiers-temps, par Ouimet, Baylacq et Rouleau. Longtemps handicapés par les blessures (Aquino, Amar), les Grenoblois sont maintenant au complet. Désormais 7es, ils auront sans doute du mal à se qualifier directement en quart. Mais un beau parcours en play-off n'est plus exclu. Strasbourg, 11e puis finaliste la saison passée, peut en témoigner.

Amiens a aussi déçu

Demi-finalistes l'an passé, les Gothiques d'Amiens connaissent aussi un début de saison difficile et ne pointent qu'à la 10e place. Coup d'envoi à 20 h, ce soir.