qualification logique mais sans éclat

Nicolas Guyonnet

— 

Rémy Cabella a inscrit le seul but de la rencontre au début de la seconde période.
Rémy Cabella a inscrit le seul but de la rencontre au début de la seconde période. —

Plus que trois matchs avant de retrouver le Stade de France. Les Montpelliérains poursuivent leur aventure en Coupe de France après s'être imposés (0-1), hier soir à Tours, en seizièmes de finale.
Comme lors du tour précédent, où il a marqué les deux premiers buts, c'est le jeune international espoir Rémy Cabella qui délivre le MHSC au début de la seconde période.

« On aurait pu faire mieux »
Sa reprise sur un centre de Dernis rassure ses coéquipiers après 45 premières minutes timides offensivement. « On marque au bon moment. On retiendra la qualification, c'est le plus important en Coupe, mais on aurait pu faire mieux », concède l'entraîneur René Girard sur Eurosport. Les Montpelliérains ont du mal en première période à mettre leur jeu en place. Ils ne vont pas au bout de leurs quelques offensives. Le tacticien héraultais regrette  :   On était trop timoré. On n'a pas trouvé la solution. On n'allait pas assez vers l'avant. Les joueurs ont manqué de percussion. »
Après l'ouverture du score, les Pailladins laissent venir les Tourangeaux dans leur camp. Ils subissent en fin de match, mais restent solides notamment grâce à Hilton et Stambouli qui verrouillent la défense. « Ce n'était pas un match facile », avoue Olivier Giroud, qui n'a pas brillé devant son ancien public. Après lui hier, c'est Henri Bédimo qui retrouvera ses anciens coéquipiers de Châteauroux (L2) en huitièmes de finale, le 7 ou le 8 février.

Du côté de la Can

Trois des quatre internationaux africains du MHSC étaient sur le pont hier soir dans le cadre du premier tour de la Coupe d'Afrique des nations. Les Marocains Abel El Kaoutari et Younes Belhanda se sont inclinés face à la Tunisie de Jamel Saïhi (2-1). Seul le meneur du MHSC Younes Belhanda a joué ce match.