le rêve est toujours permis

jeremy goujon

— 

Dernier des 715 clubs bretons (soit la Ligue la plus représentée en cette 95e édition de la Coupe de France) encore en lice, le Stade Rennais participera pour la quatrième saison de suite aux 8es de finale. Dominatrice sur la Côte-d'Azur, samedi, l'équipe rouge et noir a joué jusqu'au bout avec les nerfs de ses supporters, ne prenant le meilleur qu'aux tirs au but (5-4, après un score nul et vierge au terme des 120 minutes). « On a fait un bon match, déclarait un Frédéric Antonetti satisfait. Il nous a manqué la petite étincelle pour marquer. On a touché les poteaux, on a pêché parfois dans la finition, mais je n'ai rien à reprocher à mes joueurs dans le jeu. On a retenu la leçon du match de championnat (défaite 2-0) », poursuivait l'entraîneur corse.

La passe de trois au prochain tour
Si le héros de la soirée se nommait Benoît Costil, auteur de l'arrêt décisif sur la tentative d'Anthony Mounier, son alter-ego Raúl Fernández Valverde aurait très bien pu lui voler la vedette. Ecœurant à plusieurs reprises les attaquants rennais, dont un Julien Féret longtemps maudit, le gardien péruvien s'est révélé au grand public. Mais aucun de ses plongeons ne s'avéra déterminant au cours de la séance fatidique, pour le plus grand bonheur de Romain Danzé et ses copains. « Sur la série de penalties, on essaye de trouver son calme pour être relâché au moment de frapper. A l'arrivée, c'est une belle qualification. On espère maintenant recevoir pour notre public, peu importe l'adversaire. » Le vœu du Finistérien a été exaucé hier soir, puisque le tirage au sort effectué par Hatem Ben Arfa et l'ex-rugbyman Xavier Garbajosa a désigné Evian Thonon Gaillard comme futur adversaire (le 7 ou 8 février, route de Lorient). Soit une troisième formation de Ligue 1 consécutive, après l'AS Nancy-Lorraine et l'OGC Nice. « On n'espère pas attaquer l'Himalaya ! », lançait Antonetti avant le verdict. Qu'il se rassure : l'actuel 12e du championnat, battu 3-2 en Bretagne le 26 novembre dernier, n'a rien d'un yéti.

can : faux départ pour mangane et le sénégal

Parmi les quatre Rennais engagés à la Coupe d'Afrique des Nations, Kader Mangane, titulaire dans l'axe avec le Marseillais Diawara, avait ouvert les hostilités avec le Sénégal, samedi soir. Sans réussite, puisque les Lions de la Téranga se sont fait surprendre par la Zambie (1-2). Le Burkina-Faso de Jonathan Pitroipa croisait le fer avec l'Angola, hier, en Guinée équatoriale.