La belle ascension de Benoît Costil ne fait réellement que commencer

— 

Costil peut avoir le sourire à Rennes.
Costil peut avoir le sourire à Rennes. —

Pas certain de disputer le choc face à l'OM, la semaine prochaine – le gardien risquait hier soir d'être suspendu par la commission de discipline de la LFP, après son tacle à retardement sur l'Ajaccien André – Benoît Costil est en revanche « sûr de jouer à Nice ». Une bonne nouvelle pour son club, tant les performances de l'ex-Sedanais ont été remarquables depuis six mois. Accueillie avec un brin de scepticisme, l'arrivée du successeur de Douchez, l'été dernier, fait aujourd'hui l'unanimité. « J'ai pris beaucoup d'expérience d'un seul coup, mais j'ai encore une belle marge de progression », reconnaît toutefois le Caennais d'origine. S'il trouve « sympa »d'être mis en valeur, notamment après une victoire à Marseille (« il y a des jours où on se sent imbattable »), le joueur estime ainsi devoir « gagner en régularité, et travailler (sa) vitesse de jambes ». Histoire de se rappocher des sommets.j. g.